Yamoussoukro-Augustin Thiam à des étudiants : “Développer un pays,ce n’est pas seulement construire des routes, des ponts, des hôpitaux (…)”

8405

Dernère publication

Parrain d’un atelier de partages d’expériences et de renforcement de capacités sur l’entrepreneuriat jeune entre les étudiants des grandes écoles (12) de la capitale politique ivoirienne réunis au sein du Réseau des Élèves du District de Yamoussoukro (Redy), Augustin Thiam, ministre-Gouverneur du district autonome de Yamoussoukro, a invité ses filleuls à être créatifs, et à travailler pour être des ressources humaines de qualité en vue de propulser le développement.

« N’attendez pas, soyez créatifs. C’est une façon de participer au développement (…) Développer un pays, ce n’est pas seulement construire des routes, des ponts, des hôpitaux (…) C’est surtout bâtir des hommes», a déclaré Augustin Thiam qui se prononçait ainsi le mercredi 23 juin 2021 à l’amphithéâtre Marie-Thérèse Houphouët-Boigny de l’espace activités libres de l’Institut national polytechnique (Inp-HB centre) de Yamoussoukro, sur le thème central « Comment les étudiants contemporains se projettent-ils pour le développement de l’Afrique».
Le ministre gouverneur Thiam a exhorté les apprenants présents, à prendre le devant des choses, étant encore sur les bancs et de ne pas attendre une fois les diplômes en main pour le faire. Il les a invités à avoir des référents moraux, à s’identifier à des personnalités qui ont marqué leur époque et qui inspirent. Des personnes, dont les comportements et le discours donnent envie de les ressembler. Comme modèles, il a cité les président Félix Houphouët-Boigny, Nelson Mandela, Gandhi …etc.
Le panel qui a suivi la cérémonie d’ouverture a permis, à Leatitia Aphing Kouassi, présidente du réseau des Femmes Entrepreneurs Engagées et solidaires (Fees), et modératrice du jour du panel et les quelques dames membres des Fess présentes ce jour d’exposer tour à tour sur les dix(10) thématiques retenues. Entre autres, l’état des lieux de la jeunesse africaine, en particulier celle de la Côte d’Ivoire en général ; les projets à développer les territoires ; l’entreprenariat etc.
Dans le même sens que le ministre-gouverneur, ces chefs d’entreprises ont invité les jeunes qui constituent plus de 70% de la population ivoirienne, à être les fers de lance du développement de l’Afrique. Au terme des échanges, les différentes intervenantes ont promis de s’engager aux côtés de ces étudiants pour leur autonomisation par l’entrepreneuriat. Relevant la nécessité d’apporter une dynamique nouvelle au développement inclusif de la nation à travers les jeunes, elles ont estimé que cet atelier était une opportunité de mettre en lumière le potentiel d’innovations, et de faire de ces jeunes des élites dans le domaine entrepreneurial. Les participants ont unanimement salué l’initiative portée par les Fées et sa présidente, Leatitia Aphing Kouassi.

Harry Diallo à Yamoussoukro

Commentaire

PARTAGER