Côte d’Ivoire:Bruno Koné est-il le seul ministre que Soro a nommé (réactions)

15483
Gouvernement Soro 1 sous Ouattara en Juin 2011, 36 ministres (Photo Abidjan.net)

Dernère publication

Suite à la publication de l’article https://www.lintelligentdabidjan.info/news/soro-jai-fait-de-bruno-kone-ministre-a-la-place-de-bamba-mamadou-de-orange/ faisant état des révélations de Guillaume Soro sur la nomination du Ministre Bruno Koné au gouvernement en 2011, des lecteurs ont réagi.

Une des observations était la suivante : « Mais lui Guillaume Soro , il a bien été nommé par quelqu’un ! Où est le problème s’il propose quelqu’un à un poste? Par ailleurs, il y’a avait dans ce gouvernement 36 ministres. Qu’est ce que le ministre Bruno Koné lui a fait particulièrement, au point de susciter cette réaction de Guillaume Soro, qui fait suite aux échanges que le ministre avait déjà eus, avec un proche de l’ex Président de l’Assemblée nationale dans un débat sur la question sur Twitter ? ».

Sur la question, voici ce que le ministre Bruno Koné avait écrit le 14 septembre 2019, dans ses échanges avec Touré Moussa, conseiller de Guillaume Soro : « Le 2 juin 2011 , j’ai été reçu par le Président de la République, Alassane Ouattara, à 10h pour me confirmer ma nomination, et par le Premier ministre Guillaume Soro Kigbafory à 16h. Je n’ai pas été mêlé aux tractations avant, je n’en connais pas les termes et je ne vois pas pourquoi je devrais me sentir lié par cela, surtout à vie ».

 

image1

Contacté, un connaisseur de la vie politique ivoirienne qui a requis l’anonymat explique : « Il est évident que sauf pour certains postes ( défense , économie et fiancés, justice , affaires étrangères ) appelés ministère de souveraineté, une personnalité ne peut pas devenir membre d’un gouvernement si le Président de la République et le Premier ministre, chef du gouvernement ne sont pas d’accord.
Même pour les ministères de souveraineté, ils peuvent trouver un accord, avec voix prépondérante pour le Président de la République, pour tous les autres postes. Vu sous cet angle, Guillaume Soro peut avoir eu à arbitrer entre Bamba Mamadou et Bruno Koné.
De toutes les façons, Bruno Koné n’a jamais pensé qu’il pouvait être avoir été nommé, sans l’aval de Guillaume Soro, même si c’est le Président de la République, qui a été le premier à l’informer, comme pour dire que c’est d’abord grâce à lui qu’il a été nommé.
Ensuite, dans le décret , on écrit toujours que le gouvernement a été formé sur proposition du Premier ministre, chef du gouvernement ; on suppose donc que Bruno Koné, comme plusieurs autres membres du gouvernement, a bien été proposé par le Premier ministre Guillaume Soro, sans que cela me fasse l’objet d’une polémique particulière ».
Le débat sera-t-il enfin clos ?
Charles Kouassi

Commentaire

PARTAGER