Diabo : la 1ère pierre du centre de formation multisectoriel posée par le Premier Ministre Achi Patrick (coopération ivoiro-chinoise)

1436

Dernère publication

Le premier Ministre ivoirien Achi Patrick Jérôme a posé la première pierre des travaux de construction du lycée technique professionnel multisectoriel de Diabo, localité située à 15km de Bouaké, dans le département de Botro, région de Gbêkê. C’était le vendredi 24 mars 2023 en présence de plusieurs membres du gouvernement, des cadres et élus de Diabo.

Fruit de la coopération ivoiro-chinoise, ce centre multisectoriel bâti sur une superficie de 20ha accueillera selon le cahier des charges, ses premiers apprenants à la rentrée académique 2023-2024 après la formation des enseignants en Chine.

C’était une promesse du président de la République Alassane OUATTARA lors de sa visite d’état en novembre 2013 dans de département de Botro : la construction d’un lycée professionnel multisectoriel à Diabo, après le lycée professionnel sectoriel de formation aux métiers agricoles de Botro.
C’est désormais chose faite grâce à la coopération ivoiro-chinoise qui devient de plus en plus visible en Côte d’Ivoire.

La formation et l’insertion professionnelle de la jeunesse, une priorité du président Alassane Ouattara

Donner une seconde chance à tous ces jeunes sortis très tôt du système scolaire mais aussi former les futurs acteurs de développement de la Côte d’Ivoire, tel est l’engagement pris par le chef de l’État qui a dédié l’année 2023 à la jeunesse avec un plan triennal additionnel dénommée : PJ-GOUV 2023-2025.
A Diabo, le premier ministre Achi Patrick est revenu sur les trois (3) axes de ce vaste programme qui vise à faire de la jeunesse ivoirienne, une jeunesse mûre au service du développement.

En rappelant cette citation « Éduquer ou périr » du grand historien ouest africain Joseph Ky Zerbo, le premier ministre Achi Patrick traduit ici l’une des visions du président Alassane Ouattara : celle d’une Côte d’Ivoire des nations qui considère comme vital, la formation de la jeunesse ; en lui donnant les moyens de vivre décemment et d’aller sur les marchés du travail ou occuper des emplois. Voilà ce à quoi s’atèle le chef de l’État et qui l’a convaincu à la réalisation de ce projet qui va impacter durablement la jeunesse de Diabo mais de la région de Gbêkê en général.
Cela l’a également conduit à orienter des actions autour de trois axes. A savoir l’accélération de la formation et l’insertion professionnelle ; le renforcement de l’engagement citoyen et de l’éthique sociale de la jeunesse et enfin l’amélioration des conditions d’épanouissement et du bien-être des jeunes.

Présentation du centre

Bâti sur une superficie de 20ha, le lycée technique multisectoriel de Diabo accueillera 1000 premiers apprenants dès 2024. Ils suivront des cours pour une dizaine de filières. Elles vont de la mécanique générale à la fluidité et transformation agroalimentaire en passant par la chaudronnerie Soudure, la mécanique agricole, l’agroalimentaire, l’élevage ou encore le bâtiment et travaux publics. De ces formations ils sortiront avec un CAP et un BT.
L’établissement dispose de toutes les commodités nécessaires à un bon apprentissage avec un internat de 250 lits.

Philippe Kouhon depuis Diabo

Commentaire

PARTAGER