Nouvel an : Seth Koko salue le dialogue politique et s’adresse au Président Ouattara et à la classe politique

11075

Dernère publication

Ivoiriens, ivoiriennes, frères et sœurs, l’année 2020 vient de se terminer.

Cette année prédite comme année de l’espoir était aussi programmée pour être celle de l’émergence, du renouvellement de la classe politique ivoirienne, de la preuve de la maturité politique de notre nation, à travers l’organisation d’une élection présidentielle démocratique et crédible.

2020 devait aussi certifier l’aboutissement du programme de réconciliation nationale dont le gouvernement a eu la charge ces dix dernières années. Aussi, nous nous attendions à la réussite d’un passage de témoin dans l’union et la paix des filles et fils de ce pays.

Malheureusement, 2020 été une année d’amertume pour notre pays, à l’image de 2011. Elle a démarré avec cette pandémie de covid19 qui non seulement a épuisé la population, mais a ruiné nos espoirs de croissance économique et autres, avant de se terminer par une élection présidentielle qui a mis en péril les acquis démocratiques de ces dernières années, et une fois de plus déchiré le tissu social du pays.

Après douze mois de crise économique, de pression sanitaire et politique, la Côte d’Ivoire n’a aujourd’hui de solution que de s’accrocher à ce nouveau dialogue politique entamé le 21 décembre dernier qui non seulement a permis la signature d’un accord gouvernement-opposition pour les législatives, mais qui devrait se poursuivre afin de répondre à toutes les préoccupations liées à une réconciliation vraie et durable selon le Chef de l’Etat.

C’est l’occasion de féliciter le Chef de l’État qui lors de son adresse à la Nation a insisté sur sa volonté à faire de 2021 l’année de la croissance inclusive et de la réconciliation vraie.

Je salue et encourage cette volonté du Chef de l’Etat, qui si elle se traduit en actes concrets à l’exemple de la libération de l’ex-premier ministre Pascal Affi Nguessan pourrait lui permettre de réellement atteindre ces objectifs pour le bonheur des ivoiriens.

Je félicite également le Président Henri Konan Bédié pour avoir pris cette courageuse et sage décision de privilégier la voie du dialogue avec le gouvernement et avec son frère Alassane Ouattara.

J’appelle de tous mes vœux que ce dialogue direct entre les deux hommes d’Etat aboutisse enfin au retour dans un délai raisonnable en terre ivoirienne, du Président Laurent Gbagbo avec à l’appui une loi d’amnistie générale permettant de facto le retour de tous les exilés et la libération des prisonniers politiques et militaires des crises de 2011 et 2020.

Bien entendu, il appartiendra à la justice de situer les priorités.

Nous convenons avec le Président de la République que l’année 2021 doit être celle du pardon et de la réconciliation afin que le pays puisse réellement prendre son envol vers un développement harmonieux.

Je souhaite une bonne et heureuse année à tous les membres et sympathisants de L’ALTERNATIVE-CI qui constituent cette force silencieuse et écoutée qu’est notre Mouvement politique. Grâce à vous, L’ALTERNATIVE-CI est aujourd’hui respecté, suit son chemin tout en constituant un espoir pour l’avenir. Notez que 2021 sera l’année de l’expansion nationale de notre Mouvement.

Je ne pourrais terminer sans souhaiter un joyeux anniversaire à tous les Ivoiriens natifs du 1er janvier avec à leur tête le Président Alassane Ouattara et le ministre Charles Blé Goudé pour ne citer que ceux-là.

Que 2021 soit l’année du grand dialogue et du pardon des filles et fils de Côte d’Ivoire. Cela est possible si nous y mettons chacune et chacun de l’humilité et de l’amour.

Bonne et heureuse année à toutes et à tous.

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire.

Seth Koko,
Président du Mouvement L’ALTERNATIVE-CI
Ex-candidat déclaré à la présidentielle d’octobre 2020
Ex-représentant diplomatique de la coalition de l’opposition

Pour acheter votre journal du jour en PDF – les archives et les numéros récents, cliquer  …..

https://www.lintelligentdabidjan.info/client/produit/n3749-4/

 

Commentaire

PARTAGER